Estimated post reading time: 4 minutes

L’hiver est à son zénith mais il nous garde au chaud grâce aux recettes healthy et bio de notre experte en green food, Inès Leonarduzzi, qui depuis son interview dans notre magazine, est devenue une merveilleuse contributrice auprès d’UrbanMeiters ! En début de saison, nous partagions avec vous ses délicieuses recettes détox pour l’hiver. Aujourd’hui, vous vous donnons quelques-unes de ses recettes secrètes inspirées par son séjour à la montagne ; trois tisanes d’hiver à base de plantes puissantes que l’on trouve à la lisière des forêts montagneuses. Inspirez-vous de ces superbes recettes et passez un excellent weekend ! A toi Inès !

 

Les tisanes magiques des Alpes d’Ines

Bonjour tous,

J’ai passé le weekend dernier avec des amis à la montagne, dans un chalet eco-friendly et retiré du village de Samoëns. J’y ai rencontré Anne, une joyeuse ex-Urbanite, passionnée de randonnée et de phytothérapie. En bonne amoureuse de botanique et de « food », on elle a partagé nos ses connaissances sur le sujet.

La montagne est idéale, que ce soit pour sa qualité de l’air, renforcer son métabolisme (oui, le fait qu’en altitude l’oxygène se raréfie force votre corps à produire davantage de globules rouges et, grâce au climat ensoleillé, gorge votre peau de vitamine D). Tout ce qu’on aime.

Il se trouve que la montagne est une sorte de grand magasin bio, comme un immense grenier à épices. Le tout est de savoir les distinguer et connaître leurs attributs.

Je ne déroge pas à la règle de la parisienne gourmande. J’ai fait mon stock et suis rentrée avec les meilleures recettes.

Voici 3 tisanes aux plantes locales qui revitalisent, guérissent et dépotent qu’Anne m’a refilé sous la doudoune durant ce weekend randonnesque ; des recettes que je pense proposer à mon brunch !

 

L’ail des Ours, la plus forte

L’ail des ours, aussi appelée « ail sauvage » est utilisé depuis des siècles pour ses vertus médicinales. Il a les mêmes vertus que l’ail classique, mais en bien plus concentré : purifiantes et antibactériennes – autant pour la santé que pour le soin de la peau. Il favorise la circulation sanguine et la respiration. L’ail des Ours est aussi bourré de vitamine C et d’allicine, un antibiotique naturel puissant.

Comment faire une bonne infusion : Versez une poignée de feuilles d’ail des ours dans un litre d’eau chaude.

Mon petit conseil : ajoutez quelques tranches de gingembres frais, qui est une grande source naturelle de manganèse.

 

La reine des près, la plus belle

La reine des près est connue pour ses effets puissants détox – vous verrez souvent cet ingrédient présent dans les remèdes amincissants. C’est un allié beauté naturel, surtout pour le drainage et diminuer la cellulite. Il faut aussi savoir que la reine des près est un peu la grand-mère de l’aspirine et en cela, elle est un excellent anti-douleurs naturel, notamment pour les maux de tête ou de dents. C’est une plante pleine de calcium, de fer et de vitamine C, essentiels pour l’hiver. Enfin, on aime beaucoup le goût subtilement vanillé qu’elle confère à l’infusion.

Comment faire une bonne infusion : Versez une poignée de feuilles de reine des près dans un litre d’eau chaude.

Mon petit conseil : Si cela est possible, ajoutez une cuillère à café de miel de carotte (une folie), c’est un miel délicieux plein de bêtacarotène et de fibres, ce qui en fait un puissant antioxydant.

 

La ronce, la plus saine

La ronce, on l’aime beaucoup. C’est juste qu’on ne le sait pas encore. Elle est à vrai dire connue pour embellir la peau et les cheveux. Ne faîtes pas ces yeux, je ne savais pas non plus ! C’est aussi un antiviral et un antibactérien. En hiver, elle est excellente pour rester en forme et soigner les maux de gorge grâce à ses propriétés astringentes et anti-inflammatoires. Un conseil : pour les maux de gorge et les aphtes par exemple, faîtes des bains de bouche avec l’infusion à la ronce. La ronce est un excellent concentré de tanins, de vitamine C, encore une fois, essentielles pour l’hiver.

Comment faire une bonne infusion : Versez une poignée de feuilles de ronce dans un litre d’eau chaude.

Mon petit conseil : Si vous avez ça sous le bras, ajoutez une cuillère à café de miel d’oignons (celui-là aussi est juste incroyable. Oui, il paraît que j’ai un côté ours). Il est excellent contre les toux et maux de gorge, comme un antibiotique naturel.

 

Vous pouvez trouver ces plantes un peu partout en forêts de montagne et faire vos tisanes directement avec les feuilles fraîches comme les faire sécher et les conserver en bocal. On adore l’idée.

Une bonne astuce pour vous aider à cueillir les bonnes plantes, c’est l’application PlantNet, qui permet de scanner n’importe quelle fleur ou plante et vous en donne le nom. Merci Anne, pour cette incroyable découverte geek.

Il faut, en effet, être très vigilant sur l’identité des plantes que l’on cueille mais aussi s’assurer qu’elles soient vraiment propres. J’ai beaucoup aimé l’eau d’Eat Cleaner. Elle débarrasse les fruits et légumes des pesticides sans altérer l’eau ou les propriétés des aliments. On aime beaucoup aussi.

J’espère que ces recettes vous raviront. Je reviens le mois prochain sur UrbanMeisters, avec d’autres secrets greeny et foody.

Bises

 

On espère que vous, les Urbanites, avez aimé les tisanes magiques des montagnes d’Inès. Essayez-les chez vous et dîtes-nous ce que vous en pensez ! Si vous avez aussi des recettes d’hiver bonnes à la fois pour l’environnement et la santé, écrivez-nous à contact@urbanmeisters.com

 

Recent Posts